BREAKING NEWS

Relative Of Hanged Ahwazis Calls for International Prosecution Of Judges

A relative of two executed Ahwazi Arabs is calling on the international community to issue a warrant for the arrest of two Iranian judge...

Transfert vers un lieu de détention inconnu de quatre condamnés à mort Arabes Ahwazis


Province du Khuzestân transfert vers un lieu de détention inconnu de quatre condamnés à mort Arabes Ahwazis

6 et 4 novembre 2013 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Hrana News Agency:  Les prisonniers politiques Arabes Ahwazis Iraniens , Abdulamir Khanafereh , Ghazi Abbasi,Abdulamir Mojdami et Jasem Moghadampanah, ont  été transférés vers un lieu de détention inconnu , depuis le dimanche 3 novembre 2013 derniers  à 12 heures – heure locale.

Selon les rapports  parvenus aux militant-es et activiste du  Human Rights News Agency  ou Hrana,  quatre citoyens et prisonniers politiques Arabes Ahwazis de la ville Shadegan qui avaient été condamnés à mort par un "tribunal révolutionnaire" , viennent d’êtres transférés depuis dimanche dernier vers un lieu de détention inconnu.

Des militant-es et activistes Ahwazis défenseurs des droits humains locaux se disent préoccupés et soucieux des transferts aussi soudain qu’inopiné de ces quatre prisonniers vers une destination de détention inconnue. Selon ces personnes ils y a de fortes probabilités que ces transferts  se traduisent par les exécutions clandestines de ces quatre condamnés à mort.

En octobre 2012 après une simulacre de procès, une succursale du "tribunal révolutionnaire" de la ville d’Ahwaz  présidée par le juge Ali Farhadvand, avait condamné a mort sept citoyens Arabes Ahwazis de la ville de Fallahiyeh ou Shadegan (en Persan), avec des charges judiciaires et des accusations d’êtres des "Moharebeh"-des "ennemis de dieu en inimité avec dieu"-selon la loi Iranienne -Ndlr. Et de "Propagation et diffusion de la corruption sur terre".

Quatre de ces sept prisonniers avaient été à la suite de ce procès condamnés à mort, tandis que  trois autres d’entre eux  avaient été condamnés à des peines de prison à vie. Ces peines  avaient ensuite toutes été bien confirmées le 13 février 2013 dernier, par la Cour suprême Iranienne sous la présidence du juge Reza Farajollahi.

La semaine dernière, après le transfert soudain du prisonnier politique Kurde IranienHabibollah Golparipour, son exécution avait été appliquée brutalement le lendemain de celui ci. Dans le même intervalle un autre prisonnier politique Kurde Iranien Reza Esmaili avait été exécuté dans l’enceinte de la prison de la ville de Salmas- peu de temps après qu’une dizaine d’autres prisonniers politiques Baloutches aient été pendus sur ordres de la "cour révolutionnaire " de la province du Baloutchistan Iranien.